Participation du polisario à la TICAD-8 : les approximations et les contrevérités du Ministère des affaires étrangères Tunisien

Le communiqué publié vendredi soir par le ministère tunisien des affaires étrangères pour tenter de justifier à posteriori l’acte hostile et profondément inamical des autorités tunisiennes à l’égard des intérêts supérieurs du Royaume du Maroc, « contient de nombreuses approximations et contrevérités», indique ce jour  le porte-parole du ministère des affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger.

Ainsi, La TICAD ne constitue pas une réunion de l’Union Africaine, mais un cadre de partenariat entre le Japon et les pays africains avec lesquels il entretient des relations diplomatiques, ajoute la même source, précisant que la TICAD fait partie des partenariats africains, comme il en existe avec la Chine, l’Inde, la Russie, la Turquie ou encore les États-Unis, et qui ne sont ouverts qu’aux États africains reconnus par le partenaire. En conséquence, les règles de l’Union Africaine et son cadre de travail, que le Maroc respecte entièrement, ne s’appliquent pas en l’occurrence, souligne-t-on.

Concernant l’invitation de l’entité séparatiste à la TICAD-8, le porte-parole du ministère tient à préciser qu’il a été convenu dès le départ et avec l’accord de la Tunisie, que seuls pourront prendre part à cette rencontre, les pays ayant reçu une invitation cosignée par le Premier Ministre Japonais et le Président Tunisien.

Dans ce cadre 50 invitations ont été envoyées aux pays africains qui ont des relations diplomatiques avec le Japon et que la Tunisie n’avait donc pas le droit d’établir un processus d’invitation unilatérale, parallèle et spécifique à l’entité séparatiste, contre la volonté explicite du partenaire japonais.

Le porte-parole du ministère souligne en outre que le communiqué de la Tunisie fait preuve de la même approximation sur la position africaine. Cette position a toujours été fondée sur une participation inclusive des Etats africains, et non pas des membres de l’UA. 

Par conséquent les présidents Sénégalais et Comorien ont tour à tour soulevé et regretté l’absence remarqué du Maroc « un éminent membre de l’union africaine » a cet événement, ce qui compromet les chances de succès de cette conférence. 

Aussi, le président de la Guinée Bissau et Président en exercice de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a quitté la 8ème conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD). Enfin, le ministre libérien des affaires étrangères a indiqué lui aussi que son pays « regrette l’absence du Maroc à ce Sommet », exprimant sa « surprise face à la présence imposée de délégations qui n’ont pas été dûment invitées conformément aux règles d’invitations à la TICAD » et appelant ainsi « à la suspension des travaux du Sommet de la TICAD, jusqu’à ce que les problèmes liés aux invitations puissent être résolus ».

AB


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s