La nuit des musĂ©es đź–Ľ

La 17ème Ă©dition du festival europĂ©en la nuit des musĂ©es s’est tenu dans la soirĂ©e du 10 juillet. Cet Ă©vènement qui rĂ©unit plusieurs milliers de visiteurs chaque annĂ©e a pu l’espace d’une soirĂ©e redonner toute la lumière Ă  nos musĂ©es. 

Depuis 17 ans maintenant la nuit des musĂ©es est l’une des nuits les plus importantes pour les musĂ©es lillois. D’abord lancĂ© en France, l’opĂ©ration est devenue europĂ©enne il y a quelques annĂ©es. 

Pendant toute une nuit, les musĂ©es sont gratuits et ouvert de 18 heure jusqu’à minuit lorsque la nuit commence a tombĂ©. Pour accompagner cette soirĂ©e le musĂ©e des beaux-arts de Lille a organisĂ© plusieurs animations tout au long de la soirĂ©e comme une chorale, des visites guidĂ©es ou bien encore des dĂ©monstrations de KĂ©no. 

Le point le plus important de notre visite au Palais-des-beaux-arts se trouvent dans la dĂ©couverte de l’Open musĂ©um du dessinateur François Boucq, « L’open Museum dès l’origine c’est une façon de rendre plus accessible le musĂ©e, de le rendre moins intimidant Â», dĂ©clare le directeur du musĂ©e. Pendant toute la visite, le dessinateur a mĂŞler l’ancien et le nouveau afin d’animer les tableaux et les sculptures.

Une soirĂ©e pour primo-visiteurs 

La rĂ©ussite de cette nuit des musĂ©es revient Ă  son nombre très important de primo-visiteurs. « Aujourd’hui on est Ă  peu près Ă  50% de ce qu’on appelle des primo-visiteurs, mais sur les premières Ă©ditions on est mĂŞme montĂ© Ă  70 voire 80% de gens qui venaient dans le musĂ©e pour la première fois Â», assure Bruno Griveau. L’intĂ©rĂŞt de cette opĂ©ration est d’accueillir le plus de nouveaux visiteurs et notamment des plus jeunes.  

A quelques pas du palais, le musĂ©e d’histoire naturelle de Lille profite de cette belle ambiance sans lumière pour proposer Ă  ses visiteurs une soirĂ©e mĂ©morable Ă©clairĂ© Ă  la lampe torche. Entre les roches, les oiseaux et les dinosaures petits et grand ont pu profiter de la visite dans un noir quasi complet uniquement Ă©clairĂ© Ă  la lampe torche ou avec son tĂ©lĂ©phone. C’est ce que nous explique Rosie après sa visite du musĂ©e : « C’est sympa, c’est une autre ambiance de devoir s’éclairer comme ça mĂŞme si parfois on ne voyait pas très bien Â». La nuit des musĂ©es a donc tenu toutes ses promesses et rendez-vous l’annĂ©e prochaine pour la 18ème Ă©dition. 

Degreve Benjamin


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s