Reportage sur le monde de la nuit đŸŸ

Le monde de la nuit est l’un des grands perdant de la crise sanitaire. FermĂ©s depuis le 29 octobre car considĂ©rĂ© comme un diffuseur important du virus, les restaurants, boites de nuits et bars commencent Ă  s’impatienter.  

« Le deuxiĂšme confinement c’est trĂšs dur Â» affirme Snight B, DJ rĂ©sident au Network. Il a vu son activitĂ© rĂ©duite Ă  zĂ©ro Ă  cause de la crise sanitaire. Ryad est portier Ă  l’Irlandais, occupant la plus grande partie de son temps dans ce bar trĂšs connu de la rue SolfĂ©rino il connait des mois difficiles. « Faut refaire ses comptes, le chĂŽmage partiel ne suffit plus Â». Pour lui la plus grande perte de revenus vient des pourboires. Il ne voit pas rĂ©ellement d’alternative pour passer le temps. 

« Les fĂȘtes clandestines ? Je suis contre, ça fera pire que mieux. Â» souligne-t-il. En effet la solution est toute trouvĂ©e pour pouvoir remplir ses poches Ă  la fin du mois. C’est ce qu’a envisagĂ© un temps Snight B, « La solution c’est de partir, ailleurs ils peuvent ouvrir, faire des soirĂ©es, des festivals, ici on est bloquĂ© Â». Pour palier Ă  la perte d’activitĂ©, le DJ s’est lancĂ© dans la musique en solo : « c’est l’occasion ou jamais, ceux qui ne font rien s’en mordront les doigts Â». 

« Mixer pour pas grand monde ça sert Ă  pas grand-chose Â», comme d’autres Snight B s’est mis Ă  faire des Lives sur ses rĂ©seaux sociaux, mais ce qui lui manque le plus c’est de retrouver le contact et la chaleur des nuits lilloises. Il s’attend Ă  ce que tout repart de plus belle une fois la pandĂ©mie finie, Â« c’est comme si on interdit Ă  un enfant de manger des bonbons, tu le ramĂšnes dans un. magasin de bonbon il va tout dĂ©vorer Â». 

David Guetta a apportĂ© son soutient aux boĂźtes de nuit et Ă  tout ceux qui travaillent dans le secteur de la nuit, mais ce n’est pas suffisant selon Snight B. Il craint de voir une France sans boĂźte de nuit. Depuis le dĂ©but de la pandĂ©mie plusieurs dizaines de clubs dans toute la France ont mis la clĂ© sous la porte. Nous sommes passĂ©s de 500 Ă  300 sur tout le territoire et la pandĂ©mie menace un secteur qui n’a pas de porte de sortie. 

Les deux derniĂšres personnes que nous avons rencontrĂ©es sont Roseline et Vincent, les gĂ©rants du Bistrot Saint Sauveur. Mis Ă  l’arrĂȘt aprĂšs une courte pĂ©riode estivale, le bistrot Saint So a perdu gros cette annĂ©e. « Le plus dur c’est de se dire qu’on avait une belle annĂ©e devant nous, la programmation allait faire rayonner Saint Sauveur comme jamais auparavant ». Une annĂ©e sans programmation reprĂ©sente une perte de 73% du chiffres d’affaires pour le bar. Ils ont alors dĂ©cidĂ© d’exploiter le restaurant au maximum, en vendant des produits Ă  emporter en click and collect, ce qu’ils n’avaient pas fait lors du premier confinement. Pour rappel, les aides donnĂ©es par l’État sont Ă  hauteur de 10 000 euros pour les restaurateurs qui peuvent profiter du plan de solidaritĂ©. 

L’endroit rĂ©unit de nombreux habituĂ©s, le soutient ils l’ont et les messages des habituĂ©s du lieu sont de plus en plus frĂ©quent. « Ce lieu n’est pas habituĂ© Ă  vivre comme ça, ça va ĂȘtre compliquĂ© de retrouver les glorieuses des annĂ©es prĂ©cĂ©dents Â». Roseline et Vincent ont tout fait pour ouvrir et respecter les rĂšgles sanitaires, cette fermeture ils la vivent comme une injustice, car mĂȘme si certains bars n’ont pas fait l’effort, eux ont sacrifiĂ©s beaucoup pour pouvoir maintenir leur activitĂ©. « C’est un secteur qui a Ă©tĂ© touchĂ© de pleins fouets, mais comme d’autres Â». Les perspectives de rĂ©ouverture pleine tombent Ă  l’eau pour le bistrot Saint sauveur. Mais Roseline et Vincent ne se dĂ©courage pas, ils attendent avec impatience que tout se termine pour pouvoir enfin revoir leurs habituĂ©s.

La date du 20 janvier Ă©tait pressentie pour la rĂ©ouverture des bars et des restaurants, Ă  la seule condition que la courbe des contaminations baisse. Encore quelques semaines avant de retrouver la saveur des soirĂ©es Ă  Lille et partout en France.  

A voir et à lire : Reportage solidarité à Lille

Benjamin Degreve


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s