Tropicalia 🌴

Tropicalia serra la plus grande serre tropicale du monde. Implanté à Rang du Fliers, une commune de 4000 habitants dans le Pas de calais ce projet fait débat auprès des associations environnementales qui parle d’un « non-sens écologique Â». 

Avec une superficie de deux hectares et de 35 mètres de haut, cette serre tropicale sera chauffée toute l’année à hauteur de 26 degrés. Ce projet de grande envergure s’inscrit dans le patrimoine touristique des Hauts-de-France au même titre que Nausicaa par exemple. 

Cédric Guérin, fondateur de Tropicalia, nous parle de son projet qui a germé depuis plusieurs années. Ses convictions sont claires, dans un monde où la planète se porte mal il souhaite sensibiliser et informer sur la réalité qui nous entoure en apprenant et en s’émerveillant avec Tropicalia. La serre tropicale se veut à mi-chemin entre la serre botanique et zoologique. « C’est une sorte de Jardin d’Eden Â» appuie monsieur Guérin. 

Vétérinaire de profession, Cédric Guérin a du mal à comprendre la levée de bouclier qu’il a face à lui et met en avant les qualités environnementales de son projet. « On a développé une technologie innovante qui vise justement, non seulement à une autonomie toute l’année au niveau énergétique mais en plus il souhaite véhiculer cette innovation partout dans le monde… Â». En effet 7 mois sur 12, Tropicalia serra chauffé sans énergies fossiles, une prouesse grâce à la technologie Théaroterm souligne Cédric Guérin. 

Dévoilé il y a plusieurs mois les premières images de Tropicalia ont suscité un grand intérêt de la part des habitants. Le maire de la commune de rang du Fliers, Claude Coin, porte à bras le corps le projet et ne comprend pas l’opposition. 

Depuis six ans il travaille avec les différentes personnes autour du projet et souligne qu’aucune contestation n’a été faite. « Je peux vous dire qu’il y a 80% de la population qui attend ça avec impatience Â», souligne monsieur Coin. 

Ce qu’il regrette ce n’est qu’aucune des tentatives de discussion avec les membres des différentes associations n’a donné lieu à des échanges autour du projet. « C’était systématiquement non Â». 

Pour Jean Michel Jedraszak, membre du collectif non à Tropicalia l’apparition de Tropicalia dans le Pas-de-Calais est un non-sens écologique, « c’est un zoo tropical sous cloche Â». Il revient sur le projet théaroterm est la possibilité d’avoir une autonomie 7 mois sur 12 en énergie fossiles, il n’y croit pas et relève que les quatre mois restants, la serre sera chauffé à l’énergie fossiles. 

En défenseur de la biodiversité il ne comprend pas pourquoi ce projet sert à défendre la biodiversité au niveau des tropiques dans une région qui ne l’est pas comme dans le Pas-de-Calais. « Pour nous la biodiversité quand on est vraiment écologique ça se défend où l’on se trouve Â». Selon lui l’apparition d’éléments tropicaux dans la région peut être dangereux et il craint des possibles échappements d’espèces. En effet une espèce qui vit hors de son espace naturel peut engendrer un risque sur la biodiversité locale. « Ça peut ramener des virus, des éléments peuvent s’échapper dans la région. Â» 

Un recours a été dépose par le GDEAM contre l’installation de la serre. Si ce recours fait suite le projet pourrait ne pas voir le jour. Cependant les travaux devraient débuter cette année et nous pourrions voir la serre en 2023. 


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s