Tropicalia 🌴

Tropicalia serra la plus grande serre tropicale du monde. ImplantĂ© Ă  Rang du Fliers, une commune de 4000 habitants dans le Pas de calais ce projet fait dĂ©bat auprès des associations environnementales qui parle d’un « non-sens Ă©cologique Â». 

Avec une superficie de deux hectares et de 35 mètres de haut, cette serre tropicale sera chauffĂ©e toute l’annĂ©e Ă  hauteur de 26 degrĂ©s. Ce projet de grande envergure s’inscrit dans le patrimoine touristique des Hauts-de-France au mĂŞme titre que Nausicaa par exemple. 

CĂ©dric GuĂ©rin, fondateur de Tropicalia, nous parle de son projet qui a germĂ© depuis plusieurs annĂ©es. Ses convictions sont claires, dans un monde oĂą la planète se porte mal il souhaite sensibiliser et informer sur la rĂ©alitĂ© qui nous entoure en apprenant et en s’émerveillant avec Tropicalia. La serre tropicale se veut Ă  mi-chemin entre la serre botanique et zoologique. « C’est une sorte de Jardin d’Eden Â» appuie monsieur GuĂ©rin. 

VĂ©tĂ©rinaire de profession, CĂ©dric GuĂ©rin a du mal Ă  comprendre la levĂ©e de bouclier qu’il a face Ă  lui et met en avant les qualitĂ©s environnementales de son projet. « On a dĂ©veloppĂ© une technologie innovante qui vise justement, non seulement Ă  une autonomie toute l’annĂ©e au niveau Ă©nergĂ©tique mais en plus il souhaite vĂ©hiculer cette innovation partout dans le monde… Â». En effet 7 mois sur 12, Tropicalia serra chauffĂ© sans Ă©nergies fossiles, une prouesse grâce Ă  la technologie ThĂ©aroterm souligne CĂ©dric GuĂ©rin. 

DĂ©voilĂ© il y a plusieurs mois les premières images de Tropicalia ont suscitĂ© un grand intĂ©rĂŞt de la part des habitants. Le maire de la commune de rang du Fliers, Claude Coin, porte Ă  bras le corps le projet et ne comprend pas l’opposition. 

Depuis six ans il travaille avec les diffĂ©rentes personnes autour du projet et souligne qu’aucune contestation n’a Ă©tĂ© faite. « Je peux vous dire qu’il y a 80% de la population qui attend ça avec impatience Â», souligne monsieur Coin. 

Ce qu’il regrette ce n’est qu’aucune des tentatives de discussion avec les membres des diffĂ©rentes associations n’a donnĂ© lieu Ă  des Ă©changes autour du projet. « C’était systĂ©matiquement non Â». 

Pour Jean Michel Jedraszak, membre du collectif non Ă  Tropicalia l’apparition de Tropicalia dans le Pas-de-Calais est un non-sens Ă©cologique, « c’est un zoo tropical sous cloche Â». Il revient sur le projet thĂ©aroterm est la possibilitĂ© d’avoir une autonomie 7 mois sur 12 en Ă©nergie fossiles, il n’y croit pas et relève que les quatre mois restants, la serre sera chauffĂ© Ă  l’énergie fossiles. 

En dĂ©fenseur de la biodiversitĂ© il ne comprend pas pourquoi ce projet sert Ă  dĂ©fendre la biodiversitĂ© au niveau des tropiques dans une rĂ©gion qui ne l’est pas comme dans le Pas-de-Calais. « Pour nous la biodiversitĂ© quand on est vraiment Ă©cologique ça se dĂ©fend oĂą l’on se trouve Â». Selon lui l’apparition d’élĂ©ments tropicaux dans la rĂ©gion peut ĂŞtre dangereux et il craint des possibles Ă©chappements d’espèces. En effet une espèce qui vit hors de son espace naturel peut engendrer un risque sur la biodiversitĂ© locale. « Ça peut ramener des virus, des Ă©lĂ©ments peuvent s’échapper dans la rĂ©gion. Â» 

Un recours a Ă©tĂ© dĂ©pose par le GDEAM contre l’installation de la serre. Si ce recours fait suite le projet pourrait ne pas voir le jour. Cependant les travaux devraient dĂ©buter cette annĂ©e et nous pourrions voir la serre en 2023. 


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s