C’est quoi le grand oral du bac? đź“š

Avec la rĂ©forme du baccalaurĂ©at souhaitĂ©e par Jean Michel Blanquer le ministre de l’Éducation, une toute nouvelle Ă©preuve est apparue. Un grand oral de connaissances d’une durĂ©e de 20 minutes est au programme et vise Ă  connaitre les connaissances des candidats et leur façon d’argumenter. 

Nous sommes allĂ©s dans le lycĂ©e Saint RĂ©mi Ă  Roubaix pour savoir ce qu’était vraiment le grand oral du bac. Matthieu Beauvillard, chargĂ© des terminales au lycĂ©e nous explique en dĂ©tails comme se dĂ©roule l’épreuve et comment elle a Ă©tĂ© travaillĂ©e tout au long de l’annĂ©e. « L’épreuve se dĂ©roule en trois temps. Avec au dĂ©part vingt minutes de prĂ©paration, ensuite ils ont cinq minutes de prise de paroles en continu sur l’une des deux questions travailler tout au long de l’annĂ©e, ensuite il y a dix minutes de questions rĂ©ponses avec le jury ».  

Le dernier temps d’une durĂ©e de cinq minutes est basĂ© sur l’orientation. Plusieurs semaines après la rĂ©ponse des terminales dans leur choix parcoursup cette dernière Ă©tape qui consiste Ă  savoir pourquoi l’élève Ă  choisit cette question et pourquoi elle est importante dans son choix d’avenir peut sembler totalement caduque. « Ă‡a perd un peu de son utilitĂ© de faire une dernière partie lĂ -dessus, puisque certains Ă©lèves n’ont pas eu leurs choix. Â» argumente t-il.

Pourtant souvent dĂ©criĂ© par l’opposition, cette rĂ©forme du Bac commence Ă  prendre forme. C’est la première annĂ©e que les lycĂ©es doivent organiser une telle Ă©preuve, pour certains Ă©lèves le stress de se retrouver devant un jury est parfois pesant mais pour Matthieu Beauvillard il faut maintenir cette Ă©preuve, « Ă§a entraine les Ă©lèves Ă  parler en public, pour des entretiens d’embauches ou pour des concours Â» assure-t-il. 

Margot Ă©lève en terminale qui a choisi les spĂ©cialitĂ©s maths et SES Ă©tait rassurĂ© de passer son oral, son stress elle a rĂ©ussi Ă  bien le gĂ©rer malgrĂ© la première annĂ©e. « Cette annĂ©e c’était un peu stressant forcĂ©ment parce qu’on n’avait pas toutes les cartes pour le grand oral comme c’est la première annĂ©e. Â» ajoute-t-elle. Cependant elle reste convaincue que cette Ă©preuve est Ă  maintenir, « on se pose des questions Ă  nous-mĂŞme c’est nous qui les trouvons donc ce sont des sujets qui nous intĂ©resse Â». 

Romain lui aussi en terminale, avait prĂ©parĂ© une question sur les Rubik’s a attendu trois heures avant de passer devant son jury, « Je ne sais pas si par exemple plus tard on veut faire un one man show ou mĂŞme des confĂ©rences ça peut nous aider Â» dit- il en souriant.

Pour le jury, les Ă©lèves ont fait face Ă  une annĂ©e difficile, avec le Covid, les confinements de nombreux candidats du bac n’ont pas pu avoir toutes les cartes en main pour rĂ©ussir. « Heureusement il y a des professeurs qui ont anticipĂ© assez tĂ´t, je pense que c’était un vrai cadeau pour les Ă©lèves d’apprendre Ă  se documenter, choisir un sujet, s’informer pour bien maitriser leurs sujets, avant de prĂ©parer la partie orale. Â» nous raconte une professeur documentaliste. 

Après une annĂ©e compliquĂ© pour les Ă©lèves et les professeurs, le dĂ©but du grand oral du bac s’est dĂ©roulĂ© sans couac au lycĂ©e Saint RĂ©mi, avec quelque ajustement, cette nouvelle Ă©preuve s’inscrira dans les annĂ©es Ă  venir comme l’une des Ă©preuves incontournables du baccalaurĂ©at. 

Benjamin Degreve


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s