Présidentielle 2022 : bilan du premier tour

Le président-candidat est arrivé en tête avec 27,84 % des voix contre 23,15 du côté de Marine Le Pen. Les annonces ne se sont pas fait attendre, pour Emmanuel Macron, la victoire est loin d’être faites, il a indiqué vouloir appelé à se réunir derrière son projet en appelant tous les autres candidats de l’élection. « Rien n’est joué, et le débat que nous aurons, dans les quinze jours à venir, est décisif pour notre pays et pour l’Europe a-t-il souligné. 

Pour la candidate du Rassemblement National, son discours appelait tout ceux qui n’ont pas voté pour le président Macron à la rejoindre, « Pour ceux qui, aujourd’hui n’ont pas voté pour Emmanuel Macron, ont bien sur vocation à rejoindre ce rassemblement » a-t-elle déclaré. 

La troisième place est occupé par le président de la France Insoumise Jean-Luc Mélenchon avec 21,95 % des voix. Seuls 420 000 voix le sépare de Marine Le Pen.Pour la candidate du Rassemblement National, son discours appelait tout ceux qui n’ont pas voté pour le président Macron à la rejoindre, « Pour ceux qui, aujourd’hui n’ont pas voté pour Emmanuel Macron, ont bien sûre vocation à rejoindre ce rassemblement » a-t-elle déclaré. »

Les électeurs devront départager le 24 avril, deux projets, radicalement opposés, mais avec quelques convergences sur certains sujets. 

Sur les retraites, l’opposition est grande, Marine Le Pen défend un âge légal de départ à la retraite entre 60 et 62 ans. Quant à Emmanuel Macron, il souhaite un relever l’âge de départ à 65 ans. 
Les deux finalistes se rejoignent sur le nucléaire, mais pas sur les énergies renouvelables. En effet Marine Le Pen, souhaite le démantèlement des parcs éoliens partout en France. 
Sur l’Europe, la divergence est très nette, Emmanuel Macron est un défenseur de l’Union européenne et se positionne comme tel depuis son arrivé au pouvoir. Marine Le Pen, elle en a fini avec le Frexit, elle souhaite redéfinir les traités européens. 
Marine Le Pen souhaite supprimer le droit du sol afin de limiter l’immigration. Elle souhaite également que le mariage ne soit pas automatiquement une cause à la nationalité. 

À Lille, où l’on a voté à plus de 40 % pour Jean-Luc Mélenchon les habitan, sont dubitatifs pour le second tour, « Aujourd’hui, on ne sait pas du tout vers qui on va se tourner. Et on a pas du tout envie d’aller voter » nous raconte Sophie accompagnée de sa fille. Pour Eric, le choix est fait. Ça sera Macron au second comme au premier tour, « au vu des derniers mois et dernières années, j’ai vu qu’il était à la hauteur ». Pour Francesca, la seule solution, c’est Marine. « Le plus adapté à nous, et qui a le plus de moyen de réussir, c’est Marine ». Entre mécontent et satisfaction, les avis sont mitigés à Lille. Rendez-vous le 24 avril prochain aux urnes. 

Benjamin Degreve


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s