Dépistage massif à Roubaix 💉

Du 11 au 16 janvier 2020, la ville de Roubaix, l’agence régionale de santé et le gouvernement organisent une campagne massive de dépistage du Covid de sa population. Le but de cette campagne est de dépister le plus de personnes possibles mais également de tracer la circulation de la nouvelle souche britannique du Covid dans la région. 

Lundi 11, le ministre auprès de la ministre de la santé Monsieur Laurent Pietraszewski est venu visiter les lieux. « C’est une action de solidarité de venir se faire tester », souligne le ministre. Dans ces six centres, vous pourrez bénéficier d’un test PCR et antigénique, gratuit et sans ordonnance, dont le résultat vous sera délivré quelques minutes plus tard. Ce dépistage massif vise la ville de Roubaix mais également toutes les personnes travaillant dans la ville de 80 000 habitants. 

« C’est une campagne de santé publique, tout est mis en place pour assurer le meilleur service possible dans les centres », ajoute, Laurent Pietraszewski. Six salles ont été mis à disposition dans toute la ville afin de couvrir le plus de territoire possible. 

Benoit Vallet, directeur général de l’ARS Hauts-de-France, est revenu sur le variant anglais qui circule dans la région. « Deux cas isolés ont été détecté à la fin décembre, deux personnes qui revenaient d’un voyage au Royaume-Uni. » La situation n’est pour l’instant pas préoccupante mais nous avons des doutes sur la propagation. Le professeur Benoit Vallet a précisé qu’il n’y avait pas de cluster à proprement parlé dans les Hauts-de-France. « Si la situation s’accentue dans les Hauts-de-France, nous envisagerons comme solution d’accélérer la vaccination sur le territoire », assure Benoit Vallet. 

Benoit Vallet, directeur régionale de l’ARS hauts-de-France

Benoit Vallet, directeur général de l’ARS Hauts-de-France, est revenu sur le variant anglais qui circule dans la région. « Deux cas isolés ont été détecté à la fin décembre, deux personnes qui revenaient d’un voyage au Royaume-Uni. » La situation n’est pour l’instant pas préoccupante mais nous avons des doutes sur la propagation. Le professeur Benoit Vallet a précisé qu’il n’y avait pas de cluster à proprement parlé dans les Hauts-de-France. « Si la situation s’accentue dans les Hauts-de-France, nous envisagerons comme solution d’accélérer la vaccination sur le territoire », assure Benoit Vallet. 

Vous avez donc jusqu’à samedi 19 heures pour venir vous faire tester dans un des six centres mis à disposition par la mairie de Roubaix. Vous retrouverez la liste sur le site de la Mairie de Roubaix. 

A lire et à voir : La crise dans le monde de la culture

Benjamin Degreve


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s