Roubaix via street-art ðŸŽ¨

Roubaix se visite aussi à travers le Street-art

L’office de tourisme de Roubaix organise des visites tous les mois dans une ville remplie d’histoire. Arrivé dans les années 80 le street art s’est inscrit dans le patrimoine culturel de la ville. Chaque année, pendant les festivals XU, artistes roubaisiens, nationaux et internationaux ont carte blanche pour sublimer Roubaix et ses alentours. 

Plusieurs centaines d’ouvres ornent les murs de Roubaix depuis le début des années 80. Â« La ville a une longue histoire avec l’art urbain, les friches abandonnées sont au départ le terrain de jeu d’artistes venu de la France entière. Â», nous affirme Loïc Trinel, directeur de l’office de tourisme avec qui nous faisons la visite. 

Roubaix jouit d’une position géographique avantageuse entre Paris et Bruxelles et devient très vite une des places fortes de l’art urbain. 

Dans les années 90’ les premières commandes publiques permettent à Boon two, artiste roubaisien de pouvoir réaliser une Å“uvre sur le parking de la cave aux poètes. 

Chaque année, les festivals XU permettent à des artistes du monde entier, de créer 8 à 10 fresques. L’un des endroits où s’expriment le mieux cette passion pour le street art, c’est le terrain de basket qui se trouve derrière la piscine de Roubaix, l’un des musées de la région. Derrière les murs où l’on trouve Picasso et Camille Claudel, vous retrouvez les dessins de Nikostic, Zuba,2koa, Roobey et PI80. 

Pas autorisés mais tolérés le street art profite d’une belle liberté laissé par la ville de Roubaix qui laisse les artistes exprimer leur art à travers graffitis et collages par exemple. L’une des Å“uvres qui fait la fierté de Roubaix c’est l’hommage rendu à Camille Claudel par l’artiste Jimmy C dans le cadre du festival XU. Cette Å“uvre se trouve à deux pas des ateliers Remy Co mis à disposition par la ville pour les artistes.  

En découvrant les ateliers remyCO on rencontre l’artiste Roobey, l’un des fondateurs. Son art a réussi à s’imposer dans l’air du temps. Il a profité de la démocratisation de l’art urbain pour créer les ateliers remyCO il y a plusieurs années. Â« Ici c’est le symbole que la ville veut mettre en avant les artistes Â» ajoute Roobey. 

Cette histoire, l’office de tourisme a voulu la faire connaître au plus grand nombre, c’est pourquoi tous les deuxièmes samedis du mois, la ville organise des visites de Roubaix à travers le street art. 

En tout il y a trois visites, à faire avec un guide ou en autonomie, autour du centre-ville, de la condition publique et un tour de plusieurs kilomètres autour de Roubaix. 

Pour plus de renseignements vous pouvez vous rendre sur le site de l’office de tourisme de Roubaix. www.roubaix.fr

Benjamin Degreve


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s