Relogement inévitable pour les étudiants du CROUS

En décidant de fermer les deux bâtiments les plus insalubres de la résidence Albert Camus à Villeneuve d’Ascq, le Crous doit trouver des solutions de relogement. Ce relogement qui coute parfois très cher aux étudiants, peut les pousser vers la rue. Après une discussion de plusieurs heures entre la direction du CROUS et le député Alain Bruneel, la solution n’est pas encore trouvée.

En avril dernier les conditions de logements étaient insalubres pour la centaine d’étudiants vivant dans les résidences X et W de la résidence Albert Camus à Villeneuve d’Ascq. 6 mois après avoir alerté sur ces conditions, le bâtiment W a été fermé et les étudiants ont pu être relogé. 

Ce n’est pas le cas pour tout le monde puisque dans la résidence voisine, la X, 27 étudiants continuent de dormir dans des conditions inhumaines. Pour Salif Allou, résident depuis un an dans ce bâtiment n’a toujours pas reçu de propositions de relogement de la part du CROUS. Au 31 décembre 2021 les deux résidences seront totalement évacuées, poussant parfois des étudiants à la rue. En effet les loyers des résidences modernes coutent beaucoup plus cher aux étudiants, le relogement dans les chambres d’hôtels ne dure qu’un temps, cette solution peut pousser des étudiants à arrêter leurs études. 

C’est pourquoi le député communiste, Alain Bruneel s’est rendu à une réunion avec la direction du Crous afin de régler la question du manque de logement étudiants dans la métropole. En effet il n’y a que 6% de logements Crous dans la métropole contre 10% à l’échelle nationale. « Sur les 35 000 logements étudiants, aucun n’a été livré dans le Nord-Pas-De-Calais, le gros problème c’est ce manque de dotation, la région est sous doté » va-t-il déclaré après la réunion. Pour Pierre Verquin président des jeunes communistes du nord, ce problème de mal logement va pousser des étudiants à la rue, « On se retrouve avec des situations où le CROUS sait très bien qu’il va finir par mettre des étudiants à la rue ». Le Crous déplore un manque de moyen fournis par l’État dans la construction de nouveaux logements étudiants. Alain Bruneel ainsi que les étudiants mobilisés aujourd’hui continueront leur action pour que personnes ne se retrouve à la rue. 

Benjamin Degreve


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s