Urbain.es, une expo’ qui met à l’honneur les femmes

Du 31 mars au 24 juillet, c’est la saison urbain.es à la condition Publique à Roubaix. Le but de cette exposition, questionner la représentation de la femme dans l’espace public à travers l’art urbain. 

Sous toutes ses formes. C’est la volonté de l’exposition qui démarre aujourd’hui, représenter les femmes sous toutes leurs formes. Grâce à des peintures, sculptures, installations lumineuses, tous les modes d’expressions sont représentés. Pour Jean-Christophe Levassor, directeur de la condition publique, il est important de questionner sur la représentation de la femme dans l’espace public, « En 2020, on avait invité un certain nombre d’artistes, on s’est rendu compte que sur 14 artistes il n’y avait que deux femmes, quand on a fait ce constat-là avec toute l’équipe, on s’est questionné sur ce que ça veut dire un espace ou seulement une certaine partie de la population qui a le droit de parler ». 

Après ce constat le directeur de la condition publique, mais également toute son équipe ont décidé de consacrer une exposition qui permettrait davantage d’inclusion de la part des femmes. Une trentaine d’artistes ont alors pu exposer leurs œuvres, c’est le cas de Zeus, pionner du street art français qui a décidé de représenter une femme au milieu de la salle d’exposition. Pour l’artiste YZ, la volonté est de revenir aux racines des femmes afin de démontrer leur engagement. 
Stéphane Guerrero, commissaire d’exposition, explique toute l’importance pour ses artistes de questionner la société, « L’artiste est un citoyen à part entière, il traverse les mêmes crises, les mêmes questionnements de société, ce qui est intéressant, c’est de voir comment ces crises peuvent nourrir leurs esprits artistiques » souligne-t-il. 

Dans cette même exposition, on retrouve les étudiants du Labo148 qui sont à l’honneur d’une exposition intitulé, des futurs désirables. Le thème de cette exposition tourne autour de la question du genre. Pour Laura, ce thème est essentiel, « c’est un sujet très actuel, on parle beaucoup de genre, d’identité… je pense que ça permet d’intégrer beaucoup plus de personnes dans des récits pour les partager » conclut-t-elle. 

On termine cette grande exposition, avec l’exposition Plurielles, qui comporte des artistes de la scène locale et interviennent en live pendant les semaines d’expositions. Vous pouvez retrouver le travail de Resco, Soco ou encore Craky. Pendant ces trois mois d’expositions, de nombreux événements seront proposés au public, concerts, spectacles ou encore rencontre d’artistes. 
Tous les éléments sont à retrouver sur le site de la condition publique. 

Benjamin Degreve


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s